drapeau du sénégal

Sénégal Origine

drapeau du sénégal

Le Sénégal est un pays d'Afrique de l' Ouest, au sud du fleuve Sénégal

button senegal presentation
button senegal presidence
button senegal dakar
button senegal origine
button senegal guerre 1857-1918
button senegal religions
button senegal cultures
button senegal petite côte
button senegal grande côte
button senegal sine-saloum
button senegal casamance
button senegal le ferlo
button senegal faune
button senegal lithographie
button senegal webmaster
button acceuil
button senegal ce site en favori

button senegal partenaire-docjacot
logo
logo

Le Sénégal - Voyage en images

Découvrez la playlist
youssou n 'dour
avec Compilation





Compteur Global


Amadou l' Empereur Amadou l' Empereur, sauvé des eaux
Les récits des voyageurs arabes, premiers historiens de l'Afrique sont souvent teintés de merveilleux.
Ainsi la légende d' Amadou, fils du conquérant almoravide qui fonda le Djolof. Hostile au remariage de sa mère.
Amadou choisit de vivre en solitaire sur les rives du fleuve Sénégal.
Il quitte parfois ses marécages pour apaiser les querelles villageoises.
Ses apparitions fantasmagoriques, sa grande sagesse aussi, en font vite un personnage aussi redouté que respecté.
Les chefs locaux (les lamanes) décident de le porter sur le trône. Digne successeur d' Abou Beker Ben Omar, son père, il donnera à l' Empire Djolof un ravonnement considérable.

Les grands empires carte anciens royaumes du Sénégal
A partir du Xll ieme siècle apparaît un nouvel empire celui du Mali, ou
empire Malinké; il s'étend du nord-est de la Guinée au sud-ouest du
Mali actuels.
Au début du XIII ieme siècle, de durs combats opposent  Soundiata
Keita
, un de ses grands empereurs, à Soumangourou Kanté,
souverain ghanéen du Sosso.
Ce dernier est défait et tué. Dès lors, Soundiata et ses successeurs ne
cessent d'étendre leur domination, de l' Atlantique au Sahara et de la
Guinée à la vallée du Niger.
A l'image de l' empire du Ghana, l' empire Malinké ruisselle de
fastes, de richesses, de puissance.
Connu jusqu'à l'Europe, il cultive arts et sciences, grâce à la présence
de poètes, d' artistes, de savants arabes à sa cour.
En 1337 meurt Kankan Moussa, empereur unaniment respecté dont la
disparition sonne le glas d'un glorieux royaume.
Harcelés par les ethnies qu'ils assujettissaient, les Malinkés se replient
alors vers la Haute et la MoyenneCasamance

Du Djolof aux Wolofs noble Wolof du Sénégal
Au XIV ème siècle, sous l'impulsion d' Abou Beker Ben Omar, descendant des
Almoravides, naît l' Empire du Djolof ;
il est à l'origine de l'unité culturelle des Wolofs, qui constituent, aujourd'hui, le plus
important groupe ethnique du Sénégal.
Le Djolof commence par absorber les petites royautés qui se disputaient les dépouilles
de l'  Empire du Mali.
Il construit ensuite une société hiérarchisée, rigide, rappelant un peu l' Inde et ses castes.
Très vite, les ambitions personnelles lézardent les bases de ce nouvel empire.
Le Djolof éclate à la fin du XVI ème siècle. Les luttes fratricides s'y poursuivront
pendant trois cents ans.

Le langage des tombes Sur les rives du fleuve Sénégal ont été retrouvés de nombreux ossements humains, avec leur cortège d'outils en pierre
taillée.
Il y a 150000 ans, des hommes vivaient déjà au Sénégal, comme le prouvent également les fouilles les plus récentes
effectuées sur la presgu'île du Cap-Vert (Dakar).
Des cercles de mégalithes en latérite, dressés vers le ciel, ont été découverts aux environs de Nioro-du-Rip, à une
trentaine de kilomètres de Kaolack, la capitale du Siné-Saloum.
Quant aux bijoux, outils et poteries de différentes périodes recueillis dans les monuments funéraires pyramidaux
(tumuli ),
ils prouvent l'ancienneté, mais aussi la continuité de la présence humaine au Sénégal , du paléolithique jusqu'à la fin
de la préhistoire. On sait aujourd'hui qu'ils témoignent d'une civilisation adoratrice du soleil.

Groupes ethniques du Sénégal carte ethnies du Sénégal groupe sahèlo-soudanien
40% de Wolofs et 8% de Sèrères, et une minorité de Lèbous
concentrès sur la presqu'île du Cap-Vert .
groupe Al Poular
15% de Peuls, 10% de Toucouleurs; ces 2 ethnies principalement
installées sur la vallée du fleuve Sénégal, bien que les Peuls
soient disséminés dans tout le pays.

Groupe Subguinèen
13% répartis entre peuples Diolas, Balantes, Bassaris, Bêdiks,
Bainouks et Mandjaques, répandus dans le sud du pays.

Groupe Mandé
4% entre Sarakolés (ou Soninkès), Diakankés, Bambaras,
Dialonkés, Mandingues.

Guerres tribales ♦ A l' Ouest, les Sérères ont pu constituer dès le XV e siècle, sous la protection de nobles et de guerriers
mandingues
, les royaumes du Sine et du Saloum , reposant sur de solides contre-pouvoirs paysans. Les Lébous ,
réfugiés sur la presqu'île du Cap-Vert , ont fini par y instaurer en 1810 une république contrôlée par une assemblée de
notables.

♦ Quant au vaste Nord-Ouest, il est organisé en royaumes du Walo, du Cayor, du Baol et du Wolof, ce dernier ayant,
un temps, donné son nom à l'empire qui les regroupait tous et qui avait été fondé par Ndiadian Ndiaye.

♦ Le roi Ndiaye avait doté ses Etats d'un langue commune, le wolof, devenu depuis la grande langue de
communication du Sénégal. Au Djolof, sept notables représentaient les «lamanes>; héritiers des premiers occupants
du sol.

♦ Au-dessous d'eux, se trouvaient le «badoolos», paysans pauvres mais libres. Puis les « castes» qui dépendaient
des précédents pour la nourriture et étaient tenus de pratiquer l' endogamie ( obligation d'un groupe social de se
marier aves un membre du mème groupe).

♦ Quand le Walo, le Cayor et le Baol quitteront l'empire, au XVI e siècle, ils maintiendront ces mémes structures
sociales. Les Guerres tribales, en PDF:   Télécharger le fichier  Télécharger le fichier

Petit lexique des hommes célèbresKankan Moussa : sans doute le plus grand empereur mandingue (XIVième siècle), pieux, sage et cultivé, accomplit
le pèlerinage à La Mecque et développe le commerce avec le Maghreb.

Louis Caullier : fonde la ville de Saint-Louis (1659), première cité française en Afrique.
S' y établira la Compagnie des Indes occidentales.

Le chevalier de Boufflers : figure pittoresque qui fut gouverneur de Gorée (1785).
Célèbre pour son échange de lettres enflammées avec Eléonore de Sabran.

Lat Dior : roi du Cayor, il est le dernier grand combattant à s'opposer à la colonisation. Tué en 1896.

Amadou Bamba : issu d'une famille de marabouts proche du roi du Cayor, fonde le mouridisme à la fin du
XIX ième siècle. Une doctrine en prise avec les préoccupations matérielles.

Aujourd'hui, un tiers des musulmans sénégalais s'y réfèrent.
Jean Mermoz : parti de Saint-Louis le 12 mai 1930, il rejoint le Brésil, aux commandes de son Latéœère-28.
disparu à jamais en 1936, après avoir décollé de Dakar.

Amadou Lamine-Gueye : élu avec Senghor à l'assemblée constituante en 1945.
A l'origine d'une loi stipulant que « tous les ressortissants des territoires d'outre-mer ont la qualité de citoyens, au même
titre que les nationaux français».

Ousmane Sembene : intellectuel sénégalais autodidacte, considéré comme un des plus grands réalisateurs
africains.

Abdoulaye Wade : principal opposant à Abdou Diouf . Participe plusieurs fois aux gouvernements formés par son
adversaire. Télécharger le fichier

Début du conflit franco-anglais A la fin du XVI 1ème siècle, les Hollandais, à leur tour, occupent Gorée.L' Atlantique est de plus en plus fréquenté.
A la recherche de nouveaux débouchés commerciaux, les Français remontent le fleuve Sénégal, les Anglais
s'aventurent en Gambie. Les uns et les autres témoignent des mêmes ambitions d'hégémonie.
Au milieu du XVII 1ème siècle, leur rivalité éclate au grand jour.
Entre eux, escarmouches et combats spora-diques dureront jusqu'au début du XIXe siècle.
Finalement, le traité de Paris du 30 mai 1814 laissera à la France le champ libre au Sénégal.

Le poids administratif de l'ancienne A O F A la fin du XIX ième siècle, l'économie de marché est reine.
Les infrastructures et les villes s'étendent : quatre cents bâtiments poussent dans Dakar lorsqu'on en fait, en 1904, le
chef-lieu de l' Afrique-Occidentale française.
Dakar était déjà, depuis 1887, une vraie commune, comme l'étaient devenus Saint-Louis et Gorée en 1871,
puis Rufisque en 1880.

développements et ressources de Dakar Pendant ce temps, Dakar se développe et offre des emplois : dans les services fédéraux, dans l'armée, dans les
sociétés. Il y a aussi le grand port, le rail vers le Soudan, l'aéroport.
Surtout, l' Administration de l'Afrique-Occidentale Française, coupée de la métropole pendant la Seconde Guerre
mondiale, va faire naître dans cette ville des industries de substitution qui croîtront au point de représenter en 1956 plus
de la moitié du potentiel industriel de l' A O F.
Celle-ci éclate la même année et la loi-cadre laisse au seul Sénégal cet héritage disproportionné.
Tous les pays de l' ex- A O F, devenus indépendants, décideront de créer leurs propres infrastructures.
Dakar, dont le sort reposera désormais uniquement sur le fragile secteur primaire sénégalais de la cacahuète.
Pays sans pétrole le Sénégal parviendra à rééquilibrer son économie en y intégrant les nouvelles ressources des
phosphates, de la pêche et du tourisme.

Blaise Diagne premier député du Sénégal Lorsque le premier de ces députés, Blaise Diagne, est nommé en 1931 secrétaire d'Etat aux Colonies, la crise
économique mondiale bat son plein. Le cours du kilo de cacahuètes est en chute libre. Les paysans affluent vers les
villes.
Pour se protéger de la crise, l'Empire français instaure un système d'échanges en circuit fermé.
Chaque colonie spécialisera sa production. Le Sénégal est plus que jamais voué à l'arachide.
On ira jusqu'à importer du riz d'Indochine pour le libérer de ses traditionnelles cultures vivrières, le mil surtout.
L'époque du négoce familial est bien révolue. Ces va-et-vient importants de marchandises ne peuvent être opérés que par
de puissantes compagnies coloniales, elles-mêmes contrôlées par de grandes banques d'affaires. Import-export,
gros, demi-gros, détail, transport : les compagnies interviennent à tous les niveaux, ne laissant que des miettes aux
traitants. Télécharger le fichier

Repéres chronologique du Sénégal Télécharger le fichier



S' abonner aux mises à jour Buzz

docjacot et images sur Google haut de page © docjacot 2013